Continent: 
Afrique
Nom: 
LAULANNE
Louis
,
2013
,

Sujet d'étude: 
De Venise à Istanbul en solo, 2500 km à vélo avec ma trompette dans le dos

"Je m’appelle Louis, j’ai eu vingt ans au début de l’été 2013 et au cours du mois de juillet, je suis parti seul pendant six se- maines entre Venise et Istanbul. Ce carnet présente de façon in- trospective mes impressions sur le voyage.
Pour comprendre ce qui m’est arrivé cet été : il est important de bien faire la distinction entre l’enfant qui est parti et la personne qui est revenue. Ce sont deux être distincts, fondamentalement différents. Je ne suis pas l’adolescent qui s’en est allé à vélo faire une étude sur la musique des Balkans, je suis celui qui est parti seul et qui a laissé ses affaires, sa trompette, ses fantômes et ses projets en route et j’ai beaucoup de mal à revenir sur ce périple car j’ai l’impression qu’il n’est pas encore terminé. Une dichotomie s’est opérée, j’ai abandonné le garçon organisé et motivé avec qui j’étais parti et je l’ai laissé rentrer, je poursuis le chemin seul."

"J’avais dans ce voyage l’idée de partir comme un ethnomusicologue pendant six semaines à vélo pour étudier la transmission de la tradition musicale dans les fanfares des Balkans. J’avais pour cela un double sésame : arriver auprès des gens en vélo et avec ma trompette. Je partais plein de préjugés mais conscient de cette situation. Bien que voyageant très léger, je m’étais équipé d’un enregistreur numérique grâce à un partenariat avec une radio de Strasbourg et d’un appareil photo numérique pour procéder à un collectage. Les enregistrements sonores sont maintenant prêts à être exploités mais la radio n’a pas encore pu dégager assez de temps pour le montage, quant à l’appareil photo, il m’a quitté, ainsi que mon téléphone, lors d’une vilaine rencontre à Sarajevo.
De ce voyage, il reste aujourd’hui les rencontres avec les personnes avec qui j’ai échangé sur cette question de la transmission en musiques traditionnelles et sur d’autres sujets bien entendu. Cette diversité de points de vue est à elle seule un enseignement : chacun se fraye un chemin personnel entre un héritage culturel et un projet de vie, entre sa réalité et ses rêves, un cheminement entre soi et les autres. C’est cela que je voudrai partager à mon retour de voyage : la variété des voies qui s’élèvent aujourd’hui dans le paysage musical des Balkans. J’ai regroupé ci après les principales rencontres que j’ai faites dans chaque pays, toutefois chacun de mes interlocuteurs a pu développer une pensée personnelle qu’il serait erroné de généraliser à l’échelle d’un pays."


Thématiques: