Continent: 
Europe
Nom: 
PISIER
Léa
,
2014
,

Sujet d'étude: 
Kaleidoscope de la jeunesse nord irlandaise

"Je rejoins Chad au Robinson's, un super pub de Belfast où se jouent de la musique irlandaise en live. Les deux musiciens sont excellents, l'ambiance est juste géniale ! Je me sens bien, c'est exactement là que j'ai envie d'être. Il fait chaud, l'atmosphère est moite, ça sens la bière et la transpiration. Les gens rient bruyamment, applaudissent, chantent.. Je suis bien.

Ce carnet est mon unique compagnon de voyage, du début jusqu'à la fin. ça me fait du bien d'écrire dedans, je me sens un peu moins seule ; quand je mets des mots sur ce que je vois et ce que je ressens, c'est comme si je les partageais avec quelqu'un. Coucher tout ça sur du papier me permet de clarifier les choses, et aussi de mieux les accepter je crois.

On a souvent une vision romancée des voyages en solitaire, un peu à la "Into the wild" : les grands espaces, la liberté, les rencontres... Plus la musique épique sur les images, ça rend un truc de dingue ! En ce qui me concerne, je suis à la recherche de promotions pour déjeuner, je trimballe des chaussettes sales dans mon sac, je pleure presque à chaque fois que je dois payer une livre pour avoir accès à un ordinateur, et mon cerveau n'en pleut plus de l'accent irlandais. Mais sinon ça va, les voyages seule c'est le rêve.

J'ai remarqué qu'ici, je ne me juge pas. Je prends les choses telles qu'elles viennent sans trop me poser de questions, et je ne me reproche pas d'avoir fait certains choix. Et ça fait un bien fou."

"J'ai choisis cette photo car c'est précisément à ce moment-là que je me suis rendue compte que la beauté des paysages iralandais ne me suffirait pas. Certes ce que j'ai sous mes yeux est magnifique, mais je n'ai personne avec qui le partager. A ce moment précis, le contact humain me manque terriblement. Plus que les paysages, ce sont les gens qui m'intéressent, leurs parcours, leurs vies, leur humour, leurs soucis.. J'apprends ainsi que je ne suis pas aussi solitaire que je le croyais, et que les relations humaines sont en vérité mon moteur pour avancer."