Continent: 
Europe
Nom: 
Selleret
Type de Voyage Z: 
Bourse Z
Rapport image et son: 
Louisa
,
2016
,

Sujet d'étude: 
La vie en autosuffisance qui se développe en Grèce, pays en crise économique.

L’Homme a plutôt tendance à se préocupper uniquement de son confort immédiat et de son futur proche, mais des événements graves (que ce soit économiques et écologiques) peuvent forcer la population à trouver des solutions plus responsables et à repenser son organisation.
C’est ce qu’il semble se passer en Grèce. La crise économique a poussé certains membres de la population grecque à se “marginaliser” d’un système qui les dégoute et qui leur apporte au final plus d’inconfort que de confort.
En collectivité ou à l’échelle d’un foyer, des personnes tentent de vivre en autosuffisance. Elles aménagent leurs propriétés de manière à cultiver le sol, récupérer l’eau de pluie, élever des animaux,... tant de solutions qui leur permettent de produire suffisamment des denrées alimentaires et d’énergie pour survenir à leurs besoins. Leurs efforts sont donc consacrés au quotidien à la satisfaction de leurs besoins de première nécessité. Plus conscients de ce qu’ils dépensent, ils deviennent plus économes, plus soucieux de la durabilité de leurs productions.
Mais que pouvons nous attendre réellement de ces nouvelles initiatives? Révèlent-elles le début d’un réel changement ou s’agit-il uniquement d’un phénomène passager ?
C’est en allant directement sur le terrain, en rencontrant ces gens qui se sont engagé à changer leur mode de vie, et en vivant le temps d’un voyage leur expérience que je suis allé me rendre compte par moi même de la “durabilité de ces projets”.
Quand on est jeune on refait le monde. On constate et on se révolte contre un systéme qui nous semble injuste et mal fondé. Puis on finit par se préocupper plus sérieusement de nos études, de notre avenir. On tente de trouver rapidement un métier pour assurer notre confort, et on oublie nos rêves de révolution pour s’intégrer au monde que l’on pouvait critiquer auparavant. La rencontre de ces gens qui ont choisi de
remettre en question leur mode de vie à été pour moi une occasion de me requestionner sur les valeurs que j’y apporte moi aussi et à la manière dont je souhaite la mener.