Continent: 
Afrique
Nom: 
RESTREPO
Type de Voyage Z: 
Bourse Z
Isabella
,
2014
,

Sujet d'étude: 
South Africa : Let my people go

01/09/2014
Aujourd’hui, je me suis levée super tôt, et je me suis perdue (volontairement) dans Soweto. C’est un peu comme un village très grand, mais c’est un endroit assez paisible, où les maisons ne sont pas toutes barricadées comme à Johannesburg. Les gens, surtout les papis et les mamis, qui ne travaillent plus, sont souvent assis à l’entrée des maisons, et ils s’occupent des petits enfants, et ils mettent la radio pour tout le quartier, mais étrangement, ça n’est pas du tout chaotique. J’ai mangé du magwinha, un pain frit sud-africain avec un peu beaucoup de fromage, et j’ai continué à marcher. A chaque fois que j’en avais envie, je me suis arrêtée pour discuter avec les gens qui le voulaient (et avec qui je me sentais à l’aise), et même à un moment je suis entrée dans une maison qui était grande ouverte, et qui avait plein de bouteilles de verre bleues suspendues sur le perron, ce qui lui donnait un aspect presque Star Wars avec les rayons du soleil. C’était une petite galerie d’art sur la xénophobie, les dessins que j’ai vus étaient empreints d’humour noir et de cynisme. J’avais l’impression de flotter, flotter dans les rues, par un soleil doux, tout semblait tellement paisible, les gens me saluaient, rigolaient, et moi, j’arrivais à me détacher de tout, je marchais, je flottais, et tous mes problèmes d’anxiété, d’angoisse, toute la dépression qui m’a envahie ces dernières années, tout s’envolait, parce que j’avais cette sensation que tout était limpide. Et puis ce foutu sentiment de liberté qui rend accro… J’étais libre de mes mouvements, libre d’aller là, là et là, et libre d’être fatiguée, et de m’arrêter une heure, sur un banc pour lire, puis repartir, libre de ne pas parler, libre d’aller vers les gens
ou non. Tout était poétique, tout était beau, tout était à portée de main. Je suis tombée amoureuse de Soweto au moment où j’y ai mis un pied. Même si Johannesburg m’a enchantée.