Argenteuil : primé pour ses aventures humaines au bout du monde - Le Parisien

Le Parisien
Date de parution: 
Dimanche, juillet 23, 2017
Z cités: 
Lien vers l'article: 
Extrait: 

Argenteuil : primé pour ses aventures humaines au bout du monde

Guillaume Surmont, Argenteuillais de 21 ans, a été primé par la fondation Zellidja qui finance des voyages, pour deux voyages qu’il a effectués en Louisiane et en Afrique du Sud (sur la photo). DR
 

Guillaume Surmont, 21 ans, a été distingué par la fondation Zellidja. Cette association propose des bourses de voyage contre un rapport d’enquête.

À seulement 19 ans, il est parti seul avec son sac à dos et quelques euros en poche, en Afrique du Sud d’abord puis en Louisiane. Guillaume Surmont, Argenteuillais âgé de 21 ans aujourd’hui, vient d’être primé pour ces deux aventures humaines par la fondation Zellidja. Sous l’égide de la fondation de France, cette association propose des bourses de voyage aux jeunes de 16 à 20 ans allant de 900 à 1 100 €. Elles sont attribuées sur présentation d’un projet d’enquête librement défini, que le boursier doit réaliser en solitaire pendant les vacances d’été, avec comme principale ressource le montant de la bourse. Au retour il doit remettre un rapport d’enquête, son carnet de route et un journal de comptes.

Ainsi Guillaume Surmont a souhaité, pour son premier voyage en 2015, aller à la rencontre de la communauté Afrikaner en Afrique du Sud. Et pour son second voyage, il a sillonné les « bayous » de Louisiane pour faire la connaissance des cadiens et créoles francophones afin de voir « comment l’héritage français est perpétué à l’étranger ». « J’avais déjà dans l’idée de faire un voyage, partir loin et quand j’ai appris qu’il existait ces bourses Zellidja, le voyage a pris forme », raconte le jeune homme qui a fait sa scolarité de la maternelle au collège à l’école Sadi-Carnot d’Argenteuil.

 

Aujourd’hui, il suit des cours de sciences politiques à Berlin. Après ces deux expériences, il en est effectivement ressorti grandi : « en faisant les choses seul, on découvre un peu qui on est et on apprend à connaître les autres », poursuit-il. Guillaume Surmont souhaite faire connaître la fondation Zellidja qui lui a permis de suivre cette aventure. « Il y a peu de gens qui savent qu’on peut solliciter des bourses pour voyager alors que c’est très simple », conclut-il.

Plus d’informations sur le site de l’association : http://www.zellidja.com/ou au 01.40.21.75.32
Journaliste: 
M. Len