La bourse Zellidja pousse quatre lycéens de Poincaré à l’aventure - L'Est Républicain

L'Est Républicain
Date de parution: 
Dimanche, mai 21, 2017
Lien vers l'article: 
Extrait: 

La bourse Zellidja pousse quatre lycéens de Poincaré à l’aventure

Quatre jeunes du lycée Poincaré viennent d’obtenir la bourse Zellidja, pour réaliser un projet de voyage et se lancer dans une aventure exceptionnelle. Seuls. En se débrouillant par eux-mêmes.ju

Hector et Yoan se sont engagés à partir seuls pour réaliser un voyage centré sur un thème de leur choix. Le Canada pour Hector, les Etats-Unis pour Yoan. Photo Cédric JACQUOT

Pas donné à tout le monde ! Jean-Pierre Mourot, délégué de la fondation Zellidja, regrette que davantage de jeunes ne se portent pas candidats à l’obtention de la bourse donnée par son organisation. Mais il faut tout de même un sacré tempérament pour oser se lancer dans l’aventure proposée !

La fondation Zellidja, qui travaille en lien avec la Fondation de France, attribue des bourses de voyage à des jeunes de 16 ans à 20 ans qui s’engagent à partir seuls pour réaliser un voyage centré sur un thème de leur choix. La durée est d’un mois minimum.

Au retour, les jeunes doivent rendre un rapport sur le sujet choisi, un carnet de voyage, un cahier de comptes. Pas mal d’adultes auraient sans doute des difficultés à se hisser à la hauteur de l’objectif !

C’est dire si les jeunes candidats doivent faire preuve de courage et de volonté pour tenter l’aventure. D’autant que l’organisation matérielle du voyage leur incombe, la recherche du point de chute, de l’accueil, des contacts…

« Nous ne faisons que vérifier s’il n’y a pas de danger, si le projet présenté est crédible. Nous aidons les jeunes à circonscrire leur sujet de voyage, mais c’est tout », indique Jean-Pierre Mourot.

« Partir seul ! »

Quatre jeunes du lycée Henri-Poincaré relèvent le défi, cette année. « J’ai tout de suite été intéressé quand, au début de l’année, Hector a fait son compte rendu de voyage au lycée. Je me suis dit que je devais postuler », confie Yoan, 16 ans.

Cet élève de seconde a le goût du voyage. « Je voyage beaucoup avec ma famille. Mais ce qui m’intéresse dans cette bourse, c’est de partir seul, de découvrir ce que j’arriverai à faire, ou pas, tout seul ».

Yoan part aux États-Unis fin juin pour découvrir les inquiétudes et, plus globalement, l’impact de l’élection de Donald Trump sur les minorités américaines. « Derrière ce sujet, il y a tout ce qui touche au racisme et à la xénophobie. Ça m’intéresse… » assure le jeune homme, tenté par des études de sciences politiques et de droit international.

Retour en septembre…

Hector, qui a effectué un voyage sur les églises en bois debout de Norvège, l’année dernière, récidive au mois de juillet avec un autre thème : partir à la quête sonore d’un territoire, celui des terres francophones du Canada, à travers la recherche des emprunts des musiques jouées là-bas.

Hector, 17 ans, en classe de terminale S, confie vouloir faire les Beaux-Arts, ou un BTS en techniques du son, après le bac. « La bourse Zellidja donne droit à deux voyages. J’en profite… » confie-t-il.

Deux autres élèves de Poincaré ont remporté cette bourse. Juliette, 19 ans, part au Chili sur les traces du poète Pablo Néruda. Et Alex, 19 ans, va faire de la marche en Thaïlande pour comprendre comment le bouddhisme influence la vie locale.

Retour en septembre avec les compte-rendus de voyage…

Philippe MERCIER

Journaliste: 
Philippe MERCIER